No image

La vie intellectuelle au Séminaire

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

On ne peut pas prétendre aimer quelqu’un sans chercher à le connaître, les études que nous suivons ont pour objectif de nous plonger dans une plus grande connaissance non seulement de Dieu et de ses mystères mais aussi de l'homme.

Pourquoi des cours au Séminaire ?

On ne peut pas prétendre aimer quelqu’un sans chercher à le connaître. Les études que nous suivons ont pour objectif de nous plonger dans une plus grande connaissance de Dieu et de ses mystères mais aussi de l'homme. Le prêtre est en effet appelé à être pour les fidèles l'homme de Dieu, capable d'enseigner la Parole de Dieu, mais aussi le pasteur, ami des hommes et expert en humanité, qui connaît ses brebis et les conduit.

La visée de la formation intellectuelle est donc pastorale.

Les cours dispensés représentent un volume horaire d’environ 22 heures par semaine et concernent de nombreuses matières : exégèse (Bible), philosophie, théologie, spiritualité, droit canonique, histoire de l’Eglise, langues anciennes.
Dans l’emploi du temps du séminariste de nombreux créneaux horaires  sont réservés pour l’étude personnelle.
Les séminaristes sont répartis en deux cycles : le premier de deux années avec une dominante en philosophie, le second de 3 années avec une dominante en théologie.


Les cours sont dispensés par des professeurs qui sont majoritairement des prêtres diocésains ou religieux mais également des laïcs.   
La validation de la formation intellectuelle se fait par la remise de plusieurs travaux écrits et par deux sessions d’examens oraux ; les capacités et le niveau d’études atteint par le séminariste avant son entrée sont pris en compte.

 

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+